Vers une république des biens communs
Le 17/01/2019 | écrit par Jouer Collectif
contenu sous licence Creative Commons CC by

Ouvrage coordonné par Nicole Alix, Jean-Louis Bancel, Benjamin Coriat, Frédéric Sultan

Les liens qui libèrent : 29/08/2018

Des jardins partagés aux logiciels libres, des encyclopédies en ligne aux recycleries installées dans les quartiers des villes ou dans les campagnes, les «communs» semblent essaimer partout. Mais pourquoi ce succès ? Et comment expliquer cet essor ?

Cet ouvrage montre comment nous sommes entrés dans une phase nouvelle, celle de l’enracinement des communs dans la société, de leur extension à des domaines sans cesse élargis de la vie sociale et de leur pérennisation dans le temps. Car les auteurs partagent cette conviction : le commun n’est pas destiné à venir compenser les déficiences d’un monde capitaliste et marchand. Instrument d’une citoyenneté refondée, le commun comme les hybrides auxquels il ne peut manquer de donner lieu (mutuelles de travail, coopératives «ouvertes», plateformes numériques, etc.) ont vocation à se déployer comme formes économiques majeures, au service du bien commun.

En tirant parti de l’expérience mutualiste, coopérative et associative, ce livre s’efforce de penser dès aujourd’hui la connexion et la coopération entre communs pour aider à ce que cet avenir se réalise. Si l’on veut échapper à l’enfermement des communs dans un monde fait d’îlots séparés, il faut d’emblée envisager les relations des communs à l’entreprise, à la ville, au territoire, à l’action citoyenne, et commencer à préfigurer et à anticiper dans la pensée comme dans l’action ce que pourrait être une république des communs.

L’ouvrage collectif contient un chapitre intitulé « Comment créer une véritable économie du commun ?« , co-écrit par Michel Bauwens et Maïa Dereva de la P2P Foundation.

Écrit par

P2P Foundation

Source:http://blogfr.p2pfoundation.net/2018/08/29/vers-une-republique-des-biens-communs/

Bonifications

Une “bonification” est un commentaire qui vient gratifier ou améliorer le contenu de ce qui est proposé. Il se formule donc en pistes d’améliorations, et non en critiques.
Ex: “Sauf que l’on oublie de parler de telle notion, dans cet article” (critique) “Une piste intéressante serait d’explorer telle notion, également” (bonification)
Nous nous réservons le droit de modération pour toute bonification qui n’observerait pas ces règles


Veuillez vous connecter pour ajouter une bonification.

Fiche de lecture


CATEGORIES
Gouvernance / Organisation
Autre étape
Autre Rouage

un problème à signaler ?